Background Image

Images & Cie

Galette, bobinette et chevillette tempera, 2004, Thérèse Blondet-Bisch

Article Image

Le texte s’est poli à l’oral du conte comme galets et galettes dans la mémoire des cuissons, brûlées au feu des joues et des fronts, des lèvres maternelles , de leurs entrailles, à l’incarnation de nourritures. Prenez et mangez cette galette, ceci est mon corps de mère. Cette hostie croustillante, odorante et blonde, est la galette par quoi s’incarne la vieille mère, et réclame qu’on l’aille voir.
Une faim de loup, p. 43.