Background Image

Romans et essais

L’Homme de Blaye

Roman
Fev 1984, Ed Flammarion,
222 pages

 

 

Premières lignes

En pleine nuit, il migre vers l’unique lumière, la cuisine. Les autres pièces sont remplies d’ombre. Les derniers métro grondent à fleur de mur. C’est le sable d’un fond de poche, ou d’un ourlet, tombé d’une veste qu’on a jetée là. Une poche a pu se vider du sable de l’autre année. Il ne se souvient pas quand. Le petit tas de sable scintille au centre de la table…

Extraits de presse

Et s’il s’agit d’un véritable livre et non de son ébauche, c’est aussi parce que le lecteur y retrouve son image et comme son destin : c’est bien lui qui, depuis le commencement de toute lecture, joue avec du sable, guette des agrandissements de lui-même, en reste blessé à son insu.
Marianne Alphand, Libération, 28/03/1984

La nostalgie des soirs de cafard, le frémissement des errances nocturnes, l’humide beauté des bords de la Gironde, bref quelque chose de vrai, de triste transparaît et vous gagne. Le sable et le temps coulent entre les mots. En sourdine, mais évidents, une voix, un chant s’élèvent de ce livre ; ils vous disent la naissance d’un écrivain.
Matthieu Galay, L’Express, 6/04/1984

Quelque chose de rauque, de voilé, une impalpable violence aimante ce roman. On y découvre, en pleine possession de ses moyens, un écrivain dont on reparlera.
Monique Petillon, Le Monde des Livres, 11/05/1984