Background Image

Romans et essais

Merle

Roman
Janvier 1996, Ed du Seuil, 
Point Seuil, 621
239 pages

Traduction : Turc, Karatavuk, édition Telos, 1997

Premières lignes

Bois d’Arcy
Voies sur berges
Versailles
Noisy-Mont d’Est
Saint Cloud
Canal Saint Martin
Levallois-Perret
Jardin des Plantes
Porte Dorée
MRLExtraits de presse

Roman de la ville et roman des images ; roman du temps, de la mémoire et de la mort. On ne saurait trop recommander ce récit dense et complexe. Des personnages, perdus au sein de la société moderne, sont en quête d’images, quête qui ressemble fort à la recherche d’un sens pour soi et pour le monde.
Anne Thébaud, Quinzaine littéraire, 01/01/1996Merle va essayer de prendre de vitesse la décomposition. Embaumer pour vaincre le temps et comprendre ce qu’a encore à nous dire cette femme mystérieuse, filmée sur un sofa, immobile au milieu de ces bêtes naturalisées. Ne nous étonnons pas des secrets que nous livre Anne-Marie Garat. Elle sait débusquer la vie dans les tombeaux, dans les chambres noires, dans les forêts obscures,elle sait éveiller le mouvement dans l’immobilité apparente.
André Brincourt, Le Figaro littéraire, 01/1996

De son premier roman L’Homme de Blaye, à Chambre noire et à Photos de familles, Anne-Marie Garat a fait incomparablement de la photographie une matière romanesque (…) Les glissements de perspective, les reprises et variations, incantatoires ou ironiques, donnent une force envoûtante à ce parcours sinueux entre douleur et désir, au fil d’une écriture magnifiquement maîtrisée.
Monique Petillon, Le Monde des Livres, 25/01/1996

Et nous voilà face à notre humaine condition : monteurs, en somme, d’un drôle de film et affrontés à une drôle d’époque, affairés à chercher un sens à la pagaille d’images qui nous assaillent, en feignant d’ignorer que c’est peut-être à nous qu’il revient de le donner.
Ghislain Cotton, Le Vif Belgique, 12/01/1996